Les 16 Alsaciens qui ont dit OUI à Pétain ; résistants ou collabos ?

-

Achat livre : Les 16 Alsaciens qui ont dit OUI à Pétain ; résistants ou collabos ? - Jean-Claude Streiche - Jean-Claude Streicher à prix réduits
Ces « Seize », ce sont les 11 députés et les 5 sénateurs du Bas-Rhin et du Haut-Rhin (sur 21), qui avaient réussi à rallier l'Assemblée nationale convoquée début juillet 1940 à Vichy, et qui le 10 y avaient unanimement approuvé l'abrogation de la IIIe République, donc permis l'instauration du pouvoir personnel du maréchal Pétain, en principe jusqu'à l'adoption d'une nouvelle constitution que le vainqueur de Verdun s'était alors engagé d'élaborer. Les 6 parlementaires mosellans, alors présents à Vichy (sur 12), observèrent la même unanimité. Celle-ci tranche avec l'attitude très partagée de leurs collègues des autres départements. Elle constitue l'un des faits les mieux dissimulés de l'histoire régionale, exclusivement axée, comme chacun peut le constater journellement, sur le dolorisme de la ré-annexion nazie et de l'incorporation de force ainsi que le « rédemptionnisme » de la Libération. Dans les présentations officielles, les 569 parlementaires, qui avaient alors approuvé le sabordage de la IIIe République, passent généralement pour des traîtres à la Démocratie, à la Nation et à la Liberté, des collaborationnistes en puissance... Seuls les « 80 », qui avaient « osé dire non », sont portés au pinacle et sanctifiés, obtenant même d'être traités à égalité de considération avec l'auteur de l'appel du 18 juin ! Qu'en a-t-il des seize Alsaciens ? Comme cela a été fait pour les « 80 », ce livre les passe en revue un à un, par ordre alphabétique. Pour cerner leurs engagements politiques d'avant-guerre et les motifs qui les ont fait voter « pour ». Comment ont-ils réussi à rejoindre l'Assemblée nationale de Vichy ? Qu'ont-ils fait après ? Sont-ils restés en zone libre, retournés en Alsace ré-annexée ? Comment ont-ils vécu la Libération ? Ont-ils fini en parias ? Deux d'entre eux (le sénateur Eugène Muller et le député Thomas Seltz) sont restés à Vichy jusqu'à la Libération, hantant les couloirs de l'Etat français pour tenter d'améliorer le sort des quelque 150 000 Alsaciens restés en zone libre et porter des protestations contre la ré-annexion. Deux d'entre eux (le même sénateur Muller et le député Maurice Burrus) n'ont pas été relevés à la Libération de leur inéligibilité, bien que, pas plus que leurs 14 collègues, ils ne puissent être soupçonnés de collaboration pro-allemande...
lire la suite

Partager par Email

Les 16 Alsaciens qui ont dit OUI à Pétain ; résistants ou collabos ?

Jean-Claude Streiche

Jean-Claude Streicher

Ajout à ma liste d’envies

Les 16 Alsaciens qui ont dit OUI à Pétain ; résistants ou collabos ?

Jean-Claude Streiche

,

Jean-Claude Streicher

Vente                                 Les 16 Alsaciens qui ont dit OUI à Pétain ; résistants ou collabos ?
                                 - Jean-Claude Streiche  - Jean-Claude Streicher
Achat Les 16 Alsaciens qui ont dit OUI à Pétain ; résistants ou collabos ? - Jean-Claude Streiche - Jean-Claude Streicher

Neuf

Prix : 21,00

Expédié sous : 7 j

Occasion

Prix : 14,70

Expédié sous : 7 j

Les 16 Alsaciens qui ont dit OUI à Pétain ; résistants ou collabos ?